Hop'EN: la DGOS publie deux nouveaux guides ajustés à la feuille de route du numérique en santé

La direction générale de l'offre de soins (DGOS) a mis en ligne le 26 juillet deux nouveaux guides méthologiques relatifs au programme Hop'EN "en cohérence avec la feuille de route du numérique en santé" présentée par Agnès Buzyn le 25 avril.

Le programme Hop'EN ("Hôpital numérique ouvert sur son environnement") succède au programme Hôpital numérique qui a consacré 400 millions d'euros à la modernisation des systèmes d'information hospitaliers (SIH) de 2012 à 2017.

Il mobilise 420 millions d'euros dans le cadre du grand plan d'investissement (GPI) afin d'"accélérer la transformation numérique" des établissements de santé publics et privés, de "renforcer la structuration des données hospitalières", et de "développer et simplifier les liens entre l'hôpital et ses partenaires", indique la DGOS dans l'instruction.

Pour les établissements publics, ces financements pourront être attribués à un groupement hospitalier de territoire (GHT) ou à une partie des établissements (un ou plusieurs) du groupement.

A l'instar du programme Hôpital numérique, Hop'EN prévoit des financements par crédits d'aide à la contractualisation (AC) conditionnés à l'atteinte de prérequis sur le système d'information et ciblés sur le développement d'usages informatiques dans plusieurs domaines fonctionnels.

Comme annoncé lors de la Paris Healthcare Week 2019, deux nouveaux guides méthodologiques ont été publiés vendredi.

Si ces publications "ne modifient pas les prérequis et des domaines fonctionnels déjà inscrits dans le programme Hop'EN", "elles apportent des précisions opérationnelles aux ARS", a expliqué la DGOS à APMnews (site du groupe APM International dont fait partie TICsanté).

"Ces deux guides ont été coconstruits avec tous les acteurs de secteur (ARS, Cnam, Asip, fédérations hospitalières,...) dans le cadre d'une phase de concertation ouverte en février. Elle a permis d'actualiser la première version publiée et de l'adapter à la feuille de route numérique."

Ainsi, comme pour la première version de ces guides, la DGOS reprend les quatre prérequis établis: "Identités, mouvements" (P1); "Sécurité" (P2); "Confidentialité" (P3) -et le nouveau prérequis inclus dans le cadre du programme Hop'EN- "Echange et partage" (P4).

Aucun changement n'est à signaler du côté des sept domaines fonctionnels déjà annoncés qui sont: "Partager les résultats d’imagerie, de biologie et d’anatomo-pathologie" (D1); "Développer le dossier patient informatisé et interopérable et le dossier médical partagé (DMP)" (D2); "Informatiser la prescription électronique alimentant le plan de soins" (D3); "Programmer les ressources et partager l’agenda du patient" (D4); "Piloter ses activités médico-économiques" (D5) -et les deux domaines fonctionnels intégrés précédemment dans le cadre de Hop'EN- "Communiquer et échanger avec les partenaires" (D6) et "Mettre à disposition des services en ligne aux usagers et aux patients" (D7).

Hop'EN renforce également les exigences sur le déploiement des services nationaux comme le DMP, les messageries sécurisées de santé (MSSanté), et la mise en oeuvre de l'identité patient unique intégrant l'identifiant national de santé (INS).

L'instruction précise aussi les critères d'éligibilité des établissements en matière d'atteinte des prérequis du programme Hôpital numérique, d'absence d'aide au titre de ce programme, ou de choix des éditeurs des applications mises en oeuvre dans le cadre des projets financés qui doivent être engagés dans la démarche de certification "Qualité hôpital numérique".

Outre les deux guides "mis à jour", la DGOS a également publié une matrice d'applicabilité des indicateurs et une liste des référents Hop'EN au sein des ARS.

2.400 établissements candidats à l'appel à manifestation d'intérêt

Les établissements de santé ou GHT qui souhaitaient soumettre un projet informatique à financer dans le cadre du programme Hop'EN pouvaient répondre à un appel à manifestation d'intérêt (AMI), ouvert jusqu'au 30 juin.

"Il y a eu 2.400 candidatures d'établissements", a précisé la DGOS. La direction a également dressé un top 3 des domaines les plus sollicités par les candidats:

"Développer le dossier patient informatisé et interopérable et le DMP" (D2)

"Communiquer et échanger avec les partenaires" (D6)

"Mettre à disposition des services en ligne aux usagers et aux patients" (D7)

"Cela démontre l'intérêt des établissements pour les nouveaux domaines fonctionnels intégrés à Hop'EN, les domaines D6 et D7 qui, en plus, répondent à la feuille de route du numérique en santé", s'est félicitée la DGOS.

Les ARS sont maintenant chargées de présélectionner les candidatures et de présenter à la DGOS leur programmation pluriannuelle prévisionnelle de financement "d'ici à la fin du mois d'août". Les établissements et GHT seront informés de la sélection ou du rejet de leur candidature lundi 30 septembre.

Par ailleurs, le 13 novembre se tiendra une journée nationale consacrée au programme Hop'EN au ministère des solidarités et de la santé. "Cette journée sera l'occasion de dresser un bilan plus complet de l'AMI et de faire un retour sur la feuille de route du programme Hop'EN", a indiqué la DGOS.