Un Livre blanc sur l'interopérabilité entre services d'archivages et SIH

Afin de garantir l'interopérabilité entre les services d'archivage électronique des données de santé et les systèmes d'information hospitaliers, l'association Interop'Santé a planché sur un Livre blanc, publié aujourd'hui, dont la philosophie a été d'obtenir un large consensus des éditeurs et des utilisateurs.

Interop’Santé, association régie par la loi de 1901, a été créée en 2009 et procède du regroupement de plusieurs organisations qui œuvrent chacune, et depuis de nombreuses années, pour la standardisation des échanges informatiques dans le domaine de la santé : HL7 France (Health Level 7), HPRIM (Harmoniser et Promouvoir l’Informatique Médicale) et IHE (Integrating the Healthcare Enterprise). Cette association publie ce 23 mai 2016 un Livre Blanc sur la production, la gestion et la préservation de la valeur neutre et probante de l’information médicale

Un document dans le continuité des travaux de l'ANAP sur ce thème

Ce livre blanc s’inscrit dans la continuité de travaux de l’Agence Nationale d'Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) et notamment de la publication du guide "L’archivage du dossier patient : enjeux et principes de mise en œuvre". Il vise à poser les bases d’une réflexion portant sur les prérequis nécessaires et suffisants à mettre en œuvre dans les systèmes d’information (SI) de santé pour assurer au plus tôt le caractère neutre et probant des informations médicales, conformément à l’état de l’art existant dans le domaine de l’archivage électronique et de l’interopérabilité des SI de santé.

Obtenir un consensus large des éditeurs et des utilisateurs

La réflexion au sein du groupe de travail Interop’Santé mis en place pour l'élaboration de ce document et coordonné parIsabelle GIBAUD, consultante au GIP-SIB et co-présidente IHE-France a eu pour objet tout d'abord d’obtenir un consensus large de l’ensemble des éditeurs et des utilisateurs sur la définition des prérequis sur les conditions de production et de gestion de l’information médicale au niveau du SIH (archives courantes) permettant d’assurer au mieux la valeur probante de l’information médicale dès sa création et de préserver cette valeur probante sur le long terme. Il cherche à obtenir ensuite un consensus également sur les solutions techniques d’interopérabilité à mettre en œuvre entre le SIH (archives courantes) et le SAE (Service d’Archivage Electronique – archives intermédiaires) et à rédiger des recommandations à destination des acteurs de terrain et des éditeurspour assurer la valeur probante et d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur des points de règlementation ou de normalisation manquants.

Garantir l'interopérabilité entre service d'archivage électronique et SIH

L’approche retenue par le groupe de travail a notamment été d’identifier, de documenter les différents cas d’usage de production et de gestion de l’information médicale et d’y associer des normes et profils IHE pertinents. Le groupe s’est ensuite attaché à réaliser une comparaison entre la norme MEDONA (Modélisation des Echanges des Données d’Archivage) et le profil IHE-XDS (Infrastructure de partage de documents cliniques) afin d’analyser les modalités de convergence entre ces 2 standards pour décliner la norme MEDONA dans le domaine de la santé et garantir l’interopérabilité entre SAE et SIH. Pour Isabelle GIBAUD, "il était important de réaliser ce travail préfigurateur, avec l’ensemble des parties prenantes, dans un contexte ou le cadre juridique de la dématérialisation monte en puissance. La prise en compte au plus tôt des normes et des standards est un gage de garantie pour la neutralité et la valeur probante des informations médicales."

Le livre blanc est téléchargeable et fera l'objet, lors de la Paris Healthcare Week, d’une présentation par Isabelle GIBAUD le 24 mai à 15h25 sur le stand GIP-SIB (Stand F50).

Voir l'offre de dématerialisation du SILPC
La platforme Dem@TIC'Santé