Anap - Cahier des charges SI / Fehap - Partenariats e-santé / FHF - Partenariat CNRACL

[Système d'information] L'Anap propose une nouvelle version simplifiée des cahiers des charges SI

L'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) vient de mettre en ligne une "version revue et améliorée des cahiers des charges types pour le système d'information (SI)" des établissements de santé. Ces corrections tiennent compte des remarques remontées par ces derniers, ainsi que des évolutions réglementaires. En outre, la structure du document a été revue. L'agence a souhaité mettre au point un modèle de cahier des charges "à la fois exhaustif, lisible et simple à utiliser". Concrètement, le document contient un nombre restreint de chapitres, "au titre clair et sans jargon". Dans le détail, trois chapitres de chaque cahier des charges sont consacrés à la description des objectifs, des acteurs et du périmètre du projet, un chapitre est dédié aux règles métiers et un autre à la description des prestations attendues.

[E-santé] La Fehap signe des conventions avec le Catel, le Cercle des décideurs numérique et santé et la SFT-Antel

La Fehap a profité de la 40e édition de son congrès, placé sous le signe du numérique (lire ci-contre), pour signer trois conventions de partenariat. Antoine Dubout, le président de la fédération, s'est ainsi engagé avec le Catel, le Cercle des décideurs numérique et santé et la Société française de télémédecine (SFT Antel). L'objectif de ces partenariats est de favoriser l'émergence de projets d'e-santé et de promouvoir la télémédecine aux niveaux national et européen, indique la Fehap dans un communiqué. Des formations adaptées, portant à la fois sur le volet technique et organisationnel de la télémédecine, devrait dans ce cadre être proposées aux établissements adhérents.

[Ressources humaines] La FHF et la CNRACL vont étudier un modèle de mutualisation du processus retraite

La FHF a annoncé ce 26 novembre par communiqué avoir signé un partenariat avec la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) pour renforcer les dispositifs d'accompagnement des établissements, selon leur taille. Outre la reconduction des dispositifs de collaboration d'ores et déjà existants, la CNRACL s'engage ainsi à "renforcer son action à destination des établissements de moins de 500 affiliés", précise la fédération. Ainsi, à l'heure de la constitution des groupements hospitaliers de territoire, une étude financée par la CNRACL et copilotée avec la FHF va permettre d'identifier les bonnes pratiques puis de formaliser un modèle de mutualisation du processus retraite.